La révolution technologique a apporté un plus à de nombreux métiers dans le monde. C’est également le cas du secteur dentaire dans la médecine. Parmi les nouveaux éléments technologiques de la dentisterie, l’impression 3D dentaire est l’un des atouts les plus bénéfiques. Il s’agit d’une technologie numérique novatrice aux ressources multiples qu’il serait important de bien connaître.

L’Impression 3D dentaire c’est quoi ?

Encore appelée fabrication additive, l’impression 3D dentaire représente une technique dont le but principal est l’amélioration de la fabrication des prothèses dentaires. Elle fait des propositions au praticien, en se basant sur la radio et l’empreinte buccale du patient en 3D ainsi qu’un traitement numérique simulé. Si le praticien valide le modèle, les outils qui serviront à l’application du traitement futur seront imprimés en 3D.

À ce titre, de nombreuses structures spécialisées ont mis en œuvre des solutions CFAO dentaires. Le sujet est mieux développé sur kreos-dental.fr, où vous pourrez trouver un panel de solutions accompagnées de leur mode de fonctionnement.

Dans le domaine de l’implantologie, on parlera de guide chirurgical, puisqu’il est question d’une gouttière faite sur mesure où des tubes sont insérés pour guider le chirurgien pendant l’opération. En réalité, le guide va lui permettre de réaliser de manière pratique le traitement numérique.

Concernant l’orthodontie, le traitement se résume en des gouttières d’alignement transparentes qui remplacent le traitement par bagues. L’avantage avec ce traitement est qu’il est plus discret et fait moins mal.

Quel est le mécanisme de fonctionnement de la technologie d’impression 3D dentaire ?

L’impression 3D dentaire se forme par l’ajout de la matière par une superposition successive de couches. Il existe plusieurs types de matériaux et technologies avec lesquelles il est possible de réaliser ce travail.

Impression 3d dentaire par photopolymérisation

Il s’agit de la fabrication additive la plus utilisée dans la dentisterie. Elle peut être perçue comme étant un processus chimique utilisant des polymères à l’état liquide qui peuvent devenir solides en présence de lumière. C’est la méthode adaptée pour concevoir des prothèses provisoires ou des guides chirurgicaux. 

Elle peut être réalisée par le biais de diverses technologies telles que la stéréo lithographie (solidification d’une composante liquide à l’aide d’un rayon Laser) la DPL qui fonctionne par une exposition à la lumière éléments polymères.

Impression 3D dentaire par le dépôt des matières fondues

La fabrication additive par dépôt de la matière fondue est une technologie qui est basée sur trois éléments : le plateau d’impression où la pièce est imprimée, une boule de filaments qui va servir de matériau pour l’impression et enfin une tête d’intrusion qu’on appelle également extrudeur. 

Le processus est très simple. Le filament se fait entraîner pour être fondu par l’extrudeur dans l’imprimante 3d. Ainsi, le matériau est déposé par celui-ci une couche après l’autre sur le plateau.

Impression 3d professionnelle

L’imprimante 3D professionnelle est assez particulière. Elle est principalement retrouvée en SLS et aussi en DMLS. C’est une imprimante 3D qui se démarque des autres par son matériau de base qui est la poudre. Une autre de ses caractéristiques est qu’elle est fusionnable par des techniques différenciées. Il vous est possible de trouver les meilleures imprimantes 3D sur 3dnatives.com.

Applications d’impression 3d dentaire

L’impression 3D dentaire a pour objectif principal la confection de guides chirurgicaux, de couronnes dentaires provisoires, d’empreintes pour les moulages et de gouttières dentaires customisées. Toutes ces utilisations peuvent être réunies en 2 catégories:

  • La fabrication immédiate de dispositifs dentaires aux mesures du patient. Il s’agit en grande partie des guides chirurgicaux d’implantation qui orientent le chirurgien pendant le forage ;
  • La fabrication immédiate des prothèses et les restaurations dentaires: telles que les bridges et les couronnes temporaires, les facettes dentaires et bien d’autres. Avec une précision 3D de bonne qualité, l’ajustement est garanti lors des restaurations.

Même si la technique de fabrication d’une prothèse dentaire numérique est différente des méthodes traditionnelles, le processus concernant le patient ne change pas. La création du modèle de numérisation se fait par un scan qui va permettre d’obtenir l’empreinte buccale du patient. Ensuite, il faudra passer à la conception proprement dite.

Elle se fera par le biais d’un logiciel spécifiquement adapté pour ce travail. Cela fait, il ne reste plus qu’à paramétrer les commandes pour pouvoir constituer progressivement la prothèse. C’est un procédé qui se fera en plusieurs étapes.

Avantages de l’impression 3d dentaire

C’est un fait établi, l’impression 3D est une technologie très bénéfique pour la médecine dentaire. Son utilisation présente de nombreux avantages :

  • Des outils à haute précision ;
  • Des temps de fabrication courts ;
  • Une grande rentabilité : étant donné que la fabrication des prothèses est rapide, l’économie en est favorisée ;
  • L’impression 3D est écologique : les technologies utilisées pour effectuer le travail ne consomment pas une grande quantité d’énergie et sont dotées d’une faible empreinte écologique.

Avec tant d’avantages à son utilisation, l’impression 3D représente un domaine professionnel dans lequel de nombreux professionnels devraient s’engager. Les demandes qui affluent de plus en plus font de cette méthode un incontournable de la médecine dentaire.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.