Parmi les très nombreux problèmes auxquels vous pourriez être confronté lors de l’impression 3D d’une pièce ou d’un prototype fonctionnel, le Ghosting est particulièrement connu pour afficher une mode particulière à la surface de cette partie d’un prototype fonctionnel. L’autre nom est l’impression 3D que les images fantômes sonnent ou ondulent.

Dans cet article, nous allons discuter de la cause de ce phénomène et de quelques correctifs, essentiels pour éviter que le phénomène de ghosting ne se produise lors de l’impression 3D d’une pièce ou d’un prototype fonctionnel.

Quelles sont les causes de l’impression 3D fantôme ?

Quelles sont les causes de l'impression 3D fantôme

Avant de commencer les causes du ghosting de l’impression 3D, comprenons ce qu’est le ghosting. Ce terme est utilisé lorsque les lignes sur les entités semblent se répéter sur la surface du modèle.

Ghosting détient le record de ruine, sinon une excellente impression. Surtout si la conception de votre pièce ou de votre prototype fonctionnel présente des angles aigus, des images fantômes sont très susceptibles de se produire.

Les images fantômes de l’impression 3D sont causées par les vibrations. Pendant que le processus d’impression 3D se déroule et que des pièces telles que les têtes d’impression changent de direction ou de vitesse, les autres parties de l’imprimante résonnent généralement, et c’est cette résonance qui conduit à la production d’irrégularités sur la surface d’impression.

Il convient de noter que les composants de l’imprimante ne sont pas parfaitement rigides ou précis et, par conséquent, tout manque de souplesse ou de flexibilité peut entraîner des vibrations pouvant produire des inexactitudes dans la conception de l’impression pouvant entraîner des irrégularités sur la surface de la pièce ou du prototype fonctionnel.

Chose intéressante, il existe un autre problème d’impression 3D qui peut être confondu avec l’impression 3D fantôme et qui est un remplissage visible.

Parfois, les impressions 3D sont constituées de murs solides entourés d’un motif de remplissage clairsemé. Ainsi, si la pièce ou les parois du prototype fonctionnel ne sont pas assez solides pour tenir, le remplissage peut transparaître.

Cela indique que le vrai problème est le remplissage visible et non les images fantômes de l’impression 3D. Une façon de faire la différence entre les deux phénomènes est que les images fantômes prennent la forme du modèle et se propagent, plutôt que d’être cohérentes.

Des vitesses d’impression inégalées

Souvent, votre vitesse d’impression 3D lors de l’impression d’une pièce ou d’un prototype fonctionnel est trop rapide pour que la tête d’impression puisse fonctionner.

Lorsqu’un tel scénario se produit dans votre imprimante 3D, vous êtes forcément confronté au phénomène de ghosting de l’impression 3D.

La raison pour laquelle c’est si évident est que la survitesse est connue pour provoquer des vibrations et le mouvement de votre machine pour les gros objets à une vitesse assez élevée.

Rigidité du cadre insuffisante

Le cadre de différentes imprimantes 3D est composé de différents matériaux. Certains matériaux ont la propriété de résister à la vibration et au mouvement complets du processus d’impression 3D.

Alors que certains ne le font pas. Un matériau tel que l’aluminium est connu pour posséder une robustesse suffisante pour ne pas vibrer pendant le processus d’impression 3D. Cependant, cela dépend également de la température créée à l’intérieur de la chambre d’impression.

Chaque matériau a un point de résistance jusqu’auquel il peut supporter la température, après cette température il peut commencer à vaciller, ainsi qu’à fondre.

Il est donc conseillé de se familiariser avec le matériau dont est composé le lit d’impression de votre imprimante. Cela aide lors du choix du matériel d’impression 3D.

Changements d’angle rapides et nets

La conception que vous fournissez en entrée à votre imprimante doit être compatible avec la résolution que votre imprimante 3D peut fournir.

Toutes les imprimantes 3D ne sont pas capables d’imprimer des pièces complexes et des prototypes fonctionnels. Et par conséquent, toutes les imprimantes 3D ne peuvent pas fabriquer des pièces avec des arêtes vives pouvant conduire à une pièce complexe ou à un prototype fonctionnel tel que des engrenages, par exemple.

Lors de l’impression de ces pièces ou de ces prototypes fonctionnels, si votre imprimante n’est pas à la hauteur, suffisamment efficace pour produire la précision dimensionnelle nécessaire, vous pourrez toujours voir des images fantômes d’impression 3D.

Comment arrêter l’impression 3D Ghosting ?

Ci-dessous sont mentionnés quelques-uns des conseils, en utilisant lesquels, l’impression 3D fantôme ne serait pas vraiment un problème.

Réduire votre vitesse d’impression 3D

Réduire votre vitesse d'impression 3D

Selon une simple loi de la physique, plus la vitesse d’impression est faible, plus son moment d’inertie est faible. Si vous n’êtes pas familier avec cette loi, vous pouvez imaginer que deux voitures circulant à grande vitesse se heurtent contre une voiture qui est garée dans un parking.

De même, vous pouvez imaginer la tête d’impression se déplaçant à 10 millimètres par seconde pour imprimer un bord tranchant, par rapport à une tête d’impression se déplaçant à 30 millimètres par seconde.

Il est fort probable que la première condition ne conduirait pas à des images fantômes d’impression 3D, par rapport à la seconde.

De plus, les mouvements soudains de l’imprimante sont connus pour générer des vibrations intenses et donc des images fantômes.

Plus l’impression est rapide, plus les changements de direction et de vitesse sont soudains, ce qui à son tour se traduit par des phénomènes d’image fantôme plus graves.

Dans le cas des mêmes changements de direction, certains problèmes peuvent également survenir lors de l’impression à une vitesse moindre.

De plus, il est également possible que chaque fois que la buse de votre imprimante imprime des zones et des bords nets, elle ait tendance à passer plus de temps à ralentir dans cette zone, puis à accélérer.

Cela peut entraîner une surextrusion et un renflement d’une pièce ou d’un prototype fonctionnel.

Augmentation de la rigidité ou de la base solide

Augmentation de la rigidité ou de la base solide

Si vous savez que votre imprimante n’est pas aussi solide ou aussi stable que vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des renforts pour aider le cadre à obtenir une forme triangulaire.

Sinon, vous pouvez également ajouter un support antichoc, en ajoutant un matériau amortisseur comme de la mousse, du caoutchouc autour de l’imprimante 3D. Parfois, l’utilisation d’une base ferme ou solide, comme une table ou un comptoir de bonne qualité, est également utile.

Les scénarios dans lesquels vous utilisez une table fragile augmentent les chances d’aggraver vos vibrations et donc d’augmenter les chances d’impression 3D fantôme.

Pour éviter que cela ne se produise, vous pouvez mettre des ressorts encore plus rigides sur votre lit d’impression qui peuvent réduire le rebond.

Il existe également des ressorts de série fournis avec une imprimante 3D qui n’ont pas la plus grande réputation, donc des ressorts plus rigides peuvent être une mise à niveau utile.

Une autre chose à garder à l’esprit concerne l’ajustement plus serré du hotend sur le chariot.

Toutes les techniques mentionnées ci-dessus devraient agir en absorbant les vibrations et en ajoutant un bonus pour rendre votre imprimante 3D plus silencieuse qu’auparavant.

Allégez le poids en mouvement de vos imprimantes 3D

Allégez le poids en mouvement de vos imprimantes 3D

Cela nécessiterait de laisser des parties de votre imprimante 3D bouger plus légères qu’elles ne le font actuellement. Cela signifie que les pièces mobiles de votre imprimante fonctionnent en consommant moins d’énergie et donc en dispersant moins d’énergie tout en se déplaçant autour du lit d’impression.

Dans le cas où votre filament est monté sur le dessus de votre imprimante, achetez un support de bobine séparé et assurez-vous que la bobine de filament est toujours à l’intérieur avant de commencer un processus d’impression 3D.

Il existe également une option pour investir dans une extrudeuse plus légère qui permet de lutter contre le problème des images fantômes de l’impression 3D.

Ajuster vos paramètres d’accélération et de secousse

Ajuster vos paramètres d'accélération et de secousse

Nous supposons que l’accélération est quelque chose que tout le monde sait. Alors que jerk est quelque chose que tout le monde connaît, mais n’en connaît pas la définition.

Donc, voilà, le jerk est défini par la vitesse à laquelle l’accélération change. L’accélération et la secousse font bouger votre imprimante lorsqu’elle est immobile.

N’oubliez pas qu’en réduisant vos paramètres d’accélération, vous réduisez la vitesse à laquelle certaines parties de l’imprimante se déplacent. Cela réduirait également le taux d’inertie.

Alors que lorsque le réglage de secousse de votre imprimante est trop élevé, l’inertie devient un problème car votre tête d’impression effectuera des mouvements soudains plus rapides dans de nouvelles directions.

L’inverse donnerait à votre tête d’impression plus de temps pour s’installer. Le réglage que vous faites pour la secousse dans votre imprimante fera que la buse de votre imprimante restera trop longtemps dans les zones et les résultats peuvent être difficiles à comprendre, plus ils ont changé de direction.

La modification des paramètres de secousse peut entraîner la résolution du problème, mais vous devez également en voir l’autre côté. Ainsi, si vous ne parvenez pas à obtenir les paramètres de secousse correctement, cela peut entraîner une surextrusion aux coins les plus pointus de la pièce ou du prototype fonctionnel, ce qui revient à réduire la vitesse d’impression.

Cela peut conduire à modifier les paramètres de votre firmware, ce qui peut entraîner beaucoup plus de complications.

Serrage des boulons desserrés

Serrage des boulons desserrés

Si les systèmes de mouvement de votre imprimante 3D sont lâches, vous avez plus de chances de subir des vibrations excessives, ce qui peut entraîner des mouvements excessifs de votre imprimante.

Ce qui à son tour peut conduire à un phénomène d’impression 3D fantôme lors de l’impression d’une pièce ou d’un prototype fonctionnel. Pour avoir provoqué un tel phénomène, la partie de l’imprimante qui est à blâmer est la courroie de l’imprimante.

Lorsque la courroie est lâche, la précision des mouvements de l’imprimante est perdue. Ainsi, il peut avoir un effet de résonance. La courroie lâche permettra à la tête d’impression de se déplacer facilement.

Si vous rencontrez des images fantômes d’impression 3D, vous devez vérifier si vos ceintures sont serrées ou non ! Vérifiez également si la courroie de votre imprimante produit un son grave ou grave lorsqu’elle est pincée.

Dans le cas où la courroie est lâche, tendez-la à l’aide d’un guide spécifique à votre imprimante. Ce scénario est comme avoir un élastique.

Chaque fois que l’élastique est lâche, il ressemble beaucoup à un ressort, mais lorsque vous le tirez fermement, il garde les choses intactes.

Test de fantôme

Test de fantôme

Thingiverse est le nom du site Web qui vous permet de tester les images fantômes d’impression 3D sur votre imprimante. Il permet de tester le PLA ainsi que l’ABS à différentes températures.

Plus le niveau de température est élevé à l’intérieur de l’extrudeuse, plus la quantité de liquide sera importante. Ainsi, les changements de vibrations seront plus importants que jamais.

Lorsque vous découpez un objet dans votre logiciel, vous devez vous rappeler en particulier l’axe X ainsi que l’axe Y de votre imprimante. Et pour cela, vous devez les étiqueter. Cela vous aidera à obtenir l’orientation de la pièce ou du prototype fonctionnel que vous imprimez correctement.

La conclusion

Pour s’assurer que les images fantômes de l’impression 3D ne se produisent pas du tout, il faut beaucoup d’expérience de travail avec leurs imprimantes 3D. C’est parce qu’il y a plus d’une cause de ghosting. Et aussi, il existe de nombreux autres problèmes similaires aux images fantômes.

Cependant, une fois que vous avez identifié que les images fantômes sont le problème entraînant des irrégularités à la surface de votre pièce ou de votre prototype fonctionnel, cela ne devrait pas être difficile. Parfois, plusieurs solutions sont nécessaires pour résoudre le problème des images fantômes.

Mais une fois que vous l’aurez résolu, vous obtiendrez des impressions d’excellente qualité. Une façon standard de le faire est de s’assurer que la courroie de votre imprimante est correctement tendue.

Vous pouvez vérifier les composants desserrés tels que les boulons, les courroies, etc. L’autre aspect qui nécessitera votre attention est la vitesse d’impression de votre imprimante.

Une fois que vous commencez à réduire vos vitesses d’impression, vous pouvez être assuré que l’accélération, ainsi que les paramètres d’à-coups, seront améliorés.

Et enfin, vous pouvez essayer la surface solide et rigide pour tricher proprement sur la question des images fantômes de l’impression 3D.

La technologie d’impression 3D est un domaine en développement et, par conséquent, qui sait, on pourrait un jour éliminer complètement le problème des images fantômes de l’impression 3D !

Mais jusque-là, il faut toujours imprimer dans la plage de vitesse limitée pour assurer une accélération et une secousse appropriées.

En dehors de cela, vous devez vérifier à maintes reprises les pièces mobiles à l’intérieur de l’imprimante et l’espace qu’elles peuvent déplacer, si cela est suffisant ou non.

Rien ne fonctionne bien sans expérimenter par vous-même. Alors, n’oubliez jamais d’essayer différentes solutions pour résoudre le même problème. Soyez innovant lors de l’impression et apprenez de vos erreurs passées.

 

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.