Résultat final

Une imprimante avec une excellente liste de fonctionnalités qui ne sont pas à la hauteur de leurs prétendues offres conviviales, mais conviendra au bricoleur averti qui est équipé pour modifier et régler le Creatr en un modèle de qualité.

Zone d’impression230 mm x 270 mm x 200 mm
Résolution de couche50 microns
Filament pris en chargeABS, PLA, PVA, Lay Brick, Nylon
Diamètre du filament1,75 mm
Extrudeuses1 ou 2
Diamètre de l’extrudeuse0,35 mm

Conception et fonctionnalités

Créateur de saute-mouton Hs

En tant qu’imprimante 3D d’entrée de gamme, la Leapfrog Creatr démarre les travaux avec ce qui semble être des composants de qualité logés dans un châssis en aluminium extrudé à fente en T découpé au laser, complété par des panneaux en aluminium à revêtement en poudre sur trois côtés.

Le look est minimaliste, trouvant un juste milieu entre l’aspect élégant des imprimantes 3D fermées et les composants internes exposés et la mécanique trouvés sur les imprimantes sous forme de kit open source. On a l’impression que les tâches de maintenance ou de bricolage n’impliqueront pas de démonter la coque extérieure de l’imprimante pour accéder au matériel à l’intérieur. À l’inverse, les panneaux assurent un certain degré d’insonorisation et une protection contre les brûlures accidentelles.

Les bords arrondis, la palette de couleurs gris/blanc, l’éclairage LED bleu faible de type UV et les pieds caoutchoutés dégagent une allure professionnelle et robuste qui rappelle les imprimantes qui coûtent un peu plus cher. Le poids de 32 kg ajoute également à la construction robuste. Pour couronner le tout, Leapfrog a estampé le panneau avant raccourci de son logo classique de grenouille verte.

Le Leapfrog Creatr affiche ses attributs d’abord avec une surface de construction spacieuse de 230 mm x 270 mm x 200 mm qui éclipse les imprimantes 3D pré-assemblées d’entrée de gamme à prix similaire sur le marché. Par conséquent, l’encombrement du Creatr signifie que vous devrez prendre des dispositions pour son dernier lieu de repos, car il occupe confortablement la plupart des bureaux à domicile au tarif standard.

Imprimante 3d Leapfrog Creator Hs

Ensuite, le Creatr utilise la technologie FDM via une configuration cartésienne XYZ à mouvement linéaire classique. Un jeu de tiges de 12 mm parcourt l’axe X, tandis que l’axe Y se déplace sur des rails porteurs de 8 mm, tous deux entraînant l’extrudeuse. L’axe Z est monté sur trois tiges filetées en rotation déplaçant la plaque de construction verticalement.

Les moteurs pas à pas NEMA 17 reliés à un système de poulie à courroie de 10 mm alimentent les trois axes. L’électronique est alimentée par un contrôleur Arduino standard, d’où s’échappe un fouillis de câbles logés dans une série de boîtiers cloisonnés transparents.

Leapfrog propose le Creatr avec une configuration d’extrudeuse à résistance simple ou double. La petite différence de prix entre les deux choix rend la configuration double une évidence. La configuration double offre une polyvalence. Par exemple, la première extrudeuse pourrait contenir du PLA, tandis que la seconde pourrait fournir un matériau de support pour des impressions complexes.

Les extrudeuses peuvent imprimer des résolutions de couche aussi basses que 50 microns, ce qui est de loin incroyable pour ce calibre d’imprimante. Les buses ont un diamètre inférieur à la moyenne de 0,35 mm pour répondre à la précision supplémentaire, ce qui n’est pas une mauvaise chose et une caractéristique souvent réservée aux imprimantes 3D de qualité industrielle.

Créateur Hs

Le lit en verre borosilicaté trempé de 6 mm est chauffé à une température maximale de 80 degrés centigrades, un incontournable lors de l’utilisation de filament ABS sans chambre fermée à température contrôlée.

Le Leapfrog Creatr est compatible avec une large sélection d’ABS, de PLA, de PVA, de briques à poser et de nylon tiers avec un diamètre de filament de 1,75 mm. Une double configuration de plateaux tournants (ou broches) contenant le filament se trouve au bas de l’imprimante juste en dessous du lit chauffant et offre une solution propre sans porte-bobines encombrants assis sur les imprimantes.

La Leapfrog Creatr n’a pas d’affichage ni de commandes embarquées à proprement parler, et le logiciel gère et surveille l’ensemble du processus d’impression. Vous pouvez cependant acheter le Creatr HS qui comprend un écran LCD couleur intégré.

La connectivité est limitée à l’USB-to-PC sans option non connectée, ce qui est plus symptomatique de l’âge de l’imprimante qu’un oubli de la part de Leapfrog. Semblable à l’écran embarqué, la version HS offre un port USB intégré qui abrite une clé USB pour une fonctionnalité sans attache.

Le Creatr est compatible avec les logiciels open source, bien que Leapfrog recommande d’utiliser les logiciels Repetier-Host pris en charge par PC et Mac comme Slic3r et Simplify3D.

Assemblée

Examen de Leapfrog Creatr Hs

Leapfrog distribue l’imprimante dans une grande boîte en carton sur un ensemble de pieds de support en forme de caisse en carton renforcé. À l’intérieur, l’imprimante est protégée par ce que nous avons jugé être une quantité limitée de mousse de polystyrène qui semblait faire le travail de protection de l’appareil mais qui semblait un peu nue. L’imprimante est recouverte d’un emballage en plastique à bulles.

L’emballage comprend le Leapfrog Creatr, un cordon d’alimentation, un câble USB, un ensemble d’autocollants imprimés et une enveloppe avec des instructions.

Le Leapfrog Creatr est aussi pré-assemblé que possible. Déballez simplement, retirez une série d’attaches en plastique (une tenant le cordon d’alimentation, une immobilisant l’extrudeuse et la dernière fixant la courroie de l’extrudeuse), insérez les tubes de filament dans les supports, branchez le cordon d’alimentation à l’arrière de l’imprimante , connectez l’USB, appuyez sur le bouton d’alimentation et vous avez terminé.

Les instructions ne sont rien de plus qu’une feuille de papier qui renvoie l’utilisateur au site Web de Leapfrog à partir duquel vous pouvez télécharger un manuel PDF pour Repetier-Host/Slic3r ou Simplify3D.

Les guides sont destinés aux utilisateurs de Windows, et les propriétaires de Mac auront du mal à faire fonctionner le logiciel et devront télécharger des utilitaires supplémentaires tels que des pilotes de port COM virtuel et des logiciels pour le contrôleur Arduino.

Heureusement, l’installation du logiciel est soutenue par une série de vidéos pédagogiques concises et informatives.

Imprimante 3D Leapfrog Creatr

L’imprimante est calibrée en usine comme le confirme une feuille de papier indiquant que le modèle a subi des tests de contrôle qualité par Leapfrog. Cependant, vous devez toujours effectuer un homing d’axe dans le logiciel, mais dans le cas de Slic3r, parcourir un assistant de configuration était suffisant.

L’alimentation du filament dans les extrudeuses n’a pas été aussi simple que nous l’avions espéré. Cela consiste à acheminer le filament à travers le tube, puis à l’introduire dans les ouvertures de l’extrudeuse et à l’enfoncer dans le pincement sur les engrenages après avoir utilisé les commandes « extruder » et « rétracter » dans le logiciel.

Notre première tentative a pris quelques essais, et nous avons constaté que le meilleur plan d’action était lent et stable en raison de la façon dont le filament se plie naturellement à travers les engrenages et de l’endroit exact dont le filament doit frapper le trou en dessous pour s’alimenter correctement. Nous nous sommes retrouvés à mutiler quelques centimètres du filament alors que les engrenages essayaient et n’arrivaient pas à saisir le filament, mais nous écrasions tout de même.

Les plateaux tournants à filaments sont une autre étape difficile à surmonter car la façon dont ils reposent rend extrêmement difficile l’alimentation efficace du filament enroulé dans le tube. De plus, les roulements sont extrêmement sensibles et les bobines tournent souvent plus loin que nécessaire, ce qui nécessite l’intervention de l’utilisateur ou risque de casser le filament en raison d’un enroulement trop serré.

Impression

Leapfrog Creatr Xl

Quand cela fonctionne, la qualité des impressions est bonne, mais malgré tous les baratins marketing sur les fonctionnalités prêtes à l’emploi, la Creatr est plus une imprimante de bricoleur qu’une version novice facile à utiliser. Il est capable d’impressions de qualité, mais il a besoin de beaucoup de réglages logiciels (température de l’extrudeuse et du lit, taux de vitesse d’impression, découpage du modèle, etc.) dans la frustration. La double extrusion fonctionne, mais comme ci-dessus, il faut beaucoup de réglages pour être correct.

Pour un passionné de tuning, le Creatr n’est cependant rien d’autre que – parfait. Il est prêt pour la modification et la maintenance grâce au boîtier semi-ouvert, à la conception modulaire des composants prêts à être démontés, et Leapfrog fournit des instructions détaillées sur la façon de travailler sur à peu près n’importe quelle partie de l’imprimante. C’est aussi assez calme.

Les autocollants imprimés fonctionnent bien et constituent un changement bienvenu par rapport à l’utilisation habituelle du ruban de peintre bleu, et avec des résultats globaux égaux, voire meilleurs. Le seul problème est qu’un autocollant ne couvre pas toute la surface de construction, vous devrez donc façonner une bande supplémentaire à partir d’une autre feuille pour couvrir l’espace.

L’extrudeuse préchauffe assez rapidement, mais le Creatr a du mal à chauffer le lit, et cela peut prendre beaucoup de temps, sans parler de l’énergie, ce qui se traduit par un coût supplémentaire sur votre facture d’électricité à la fin du mois.

L’angle des extrudeuses et la façon dont elles sont logées au centre d’un gros boîtier métallique dissimulant (ventilateurs, moteurs, etc.) masquent les premières couches de filament pendant le processus d’impression, ce qui entrave considérablement la surveillance.

Lorsque l’impression s’est déroulée comme prévu, ce n’était pas un problème. Au cours de la première douzaine de tests qui ont finalement échoué, cela a conduit à un gaspillage de filament alors que nous attendions d’avoir un aperçu du modèle mutilé et de décider s’il fallait écourter le processus.

Plus tôt dans notre examen, nous avons félicité le Leapfrog pour la conception semi-ouverte, mais comme nous avons obtenu une utilisation constante de l’imprimante, nous avons constaté que les buses de l’extrudeuse étaient presque impossibles à atteindre pour nettoyer l’excès de filament sans avoir à s’engager dans contorsions des mains disgracieuses.

Soutien

Créateur de saute-mouton

Leapfrog offre une garantie terne de trois mois, mais équilibre cela avec un excellent support client et une mine d’articles, de vidéos et de discussions sur le forum sur leur site Web qui sont une grande source d’aide en ligne avec l’aspect bricolage du Creatr.

Verdict

Bien que la Leapfrog Creatr ait beaucoup à offrir en termes de conception, de polyvalence, de grande surface de construction et de pré-assemblage, elle n’est pas à la hauteur de ses ambitions en tant qu’imprimante plug-and-play. Nous le voyons comme un complément parfait à un arsenal d’imprimantes de fabricants chevronnés qui sont à la recherche d’un projet qui peut être réglé, affiné et transformé en un bourreau de travail capable d’impressions de qualité. Pour le novice, le grand frère HS est un bien meilleur investissement.

Vous pourriez aussi être intéressés par ceux-ci

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.