impression en 3D est plein de surprises. Vous ne pouvez pas vous attendre à rester informé à tout moment. Il pourrait y avoir des nuances de problèmes qui peuvent survenir entre les choses difficiles à gérer.

Une erreur courante qui conduit souvent à des échecs d’impression est l’impression incorrecte de la première couche. Et, souvent, les utilisateurs réalisent le problème lorsque l’impression est à mi-chemin.

Parfois, c’est même plus tard. Cependant, si vous imprimez en 3D la première couche avec prudence, en vous assurant de garder chaque paramètre aussi approprié que possible, vous pouvez minimiser ces surprises dans une large mesure. La première couche est la base de l’ensemble du modèle. Une erreur pourrait vous causer beaucoup de tort.

Pensez à la mauvaise adhérence de la première couche. En n’appliquant tout simplement pas assez d’adhésif sur le lit d’impression, vous exposez l’ensemble de l’impression à des décalages et à des erreurs.

Il pourrait même tomber entre les deux, détruisant tout l’effort, le temps et le matériel. Alors, n’est-il pas sage de rester vigilant et d’inclure tous les conseils qui pourraient aider à garder la première couche en place et intacte ?

En minimisant les problèmes de première couche d’impression 3D, vous pouvez obtenir d’excellents résultats, moins sujets aux défaillances inattendues.

Soit c’est la première couche d’impression 3D qui ne colle pas au lit, soit les paramètres de hauteur de la première couche d’impression 3D, visiter tous les petits détails aiderait à éviter que votre modèle ne se gâte.

Comment imprimer une première couche parfaite ?

Maintenant que nous avons discuté de l’importance de l’impression première couche, pourquoi ne pas vous renseigner sur les différentes étapes où vous devez regarder un peu plus fort.

Cela garderait votre première couche aussi parfaite que possible. Par conséquent, vous offrant de meilleures chances de réussir avec votre modèle 3D global.

Assurez-vous que la buse est propre

Assurez-vous que la buse est propre

Sans avoir besoin de mentionner, vous devez prendre soin de la propreté des buses. Tout blocage dans le chemin du dépôt de filament pourrait transformer votre première couche en un désastre. Votre extrudeuse avec des blocages pourrait entraîner des résultats indésirables.

Il y a plusieurs raisons pour finir avec une buse bouchée. Un objet étranger tel que le matériau refroidi laissé par la dernière impression pourrait bloquer les chemins du filament lors de l’impression suivante.

Alors, comment pourriez-vous sauver votre empreinte de ce matériau étranger ? Imprimez en 3D la première couche avec la jupe. Vous pouvez modifier les paramètres via le logiciel slicer. En plaçant la jupe dans votre trancheuse, vous permettez à la buse d’imprimer un cercle avant de passer à l’impression de la première couche.

Dans le cas où la jupe ressorte propre, vous n’avez pas à vous soucier du matériau bouché. Si le contraire est vrai, vous devez procéder au démontage de l’extrudeuse et au nettoyage de l’intérieur de celle-ci après l’avoir démontée.

Le processus dépendrait de la marque de l’imprimante 3D. Vous devez donc accéder aux guides sur le site Web de votre modèle d’imprimante spécifique. Et découvrez comment accomplir cette tâche avec précaution.

Première couche d’impression 3D avec dépôt de filament constant

Vous devez vous assurer que le filament quitte l’extrudeur dès le début de l’impression 3D. Cela aiderait à l’application incohérente de la première couche d’impression 3D.

Il y a des moments où le manque de matière laisse un vide dans la première couche. La probabilité est plus élevée au début de l’impression 3D.

Il y a deux raisons principales pour que cela se produise. Soit, l’extrudeuse préchauffe bien avant le début de l’impression, soit l’extrudeuse n’a pas refroidi correctement après l’impression précédente.

Dans de tels cas, le filament reste sous forme liquide à l’intérieur de la buse, pendant la première période. Par conséquent, cédant la place au suintement. La fuite de plastique pourrait se produire avant même l’impression de la première couche.

Le problème est grave et doit être résolu avec tous les engrenages dont vous disposez. Le filament peut ne pas sortir correctement et à temps. Ce n’est qu’après que la matière fraîche se soit réchauffée et se liquéfie que le dépôt commencerait. laissant des espaces dans la première couche.

Pour éviter que cela ne se produise, vous devez vous assurer que la buse reste remplie de filament dès le début de l’impression de la première couche.

Pour résoudre le problème, vous pouvez à nouveau définir Jupe dans le logiciel de trancheuse. Vous pouvez trouver le problème probable à l’avance, en protégeant votre modèle réel.

Il y a aussi d’autres façons de le faire. À l’aide du panneau de commande de l’imprimante 3D, vous pouvez également gérer l’alimentation des buses.

Dans le cas où votre imprimante 3D est équipée d’un chargeur librement mobile, vous pouvez insérer le filament manuellement en prenant les précautions nécessaires pour ne pas endommager l’imprimante de façon permanente.

Le problème de sous-extrusion pourrait également se poser à cause d’autres problèmes. Tels que l’alignement incorrect du lit d’impression. Nous discuterons du problème dans le prochain pointeur.

Assurez-vous que le lit de l’imprimante 3D est correctement aligné

Assurez-vous que le lit de l'imprimante 3D est correctement aligné

L’alignement du lit d’impression est un énorme défi pour les débutants. Et, les partants ont toujours du mal à enfoncer le clou du premier coup.

La mauvaise nouvelle est qu’un mauvais alignement peut vous entraîner dans une pléthore de problèmes. Alors, pourquoi ne pas vous renseigner sur les tactiques pour régler le lit correctement le plus tôt possible.

Par exemple, si votre lit d’impression est trop aligné d’un côté, la buse de votre extrudeuse resterait trop près de l’autre côté. Cela pourrait finalement conduire à des buses bouchées.

Soit cela déposerait trop peu de matière, soit vous n’en verrez peut-être rien. Alors que votre buse sera trop près d’une extrémité, elle deviendrait trop éloignée de l’autre extrémité.

De plus, cela entraînerait également une mauvaise adhérence. Comme vous devez savoir que la bonne adhérence de la première couche est quelque chose que vous ne devez pas manquer, votre alignement compte beaucoup.

Dans le cas où votre imprimante est équipée d’un lit d’impression réglable, vous pouvez vérifier l’alignement de temps en temps pour éviter tout incident ultérieur. Cela peut demander des efforts supplémentaires au début, mais cela vous évitera bien des ennuis plus tard.

Chaque imprimante 3D a sa propre procédure de mise à niveau du lit. Vous devez suivre ces instructions correctement comme spécifié dans la fonction de mise à niveau. Cela vous aiderait à garder le lit de votre imprimante 3D aligné à tout moment.

Est-il essentiel de nettoyer le lit d’impression avant de commencer la prochaine impression ?

Nettoyer le lit d'impression

Savez-vous que la particule de poussière se trouvant sur la surface de construction pourrait détruire votre première couche en défiant son adhérence ?

Par conséquent, vous devez prendre les mesures nécessaires pour garder votre surface de construction propre et exempte de poussière et de substances. Pour nettoyer la plaque, vous pouvez utiliser de l’eau propre ou même un chiffon sec ferait l’affaire.

Pour plus de sécurité, n’oubliez pas de consulter le manuel inclus pour nettoyer le lit de votre imprimante. Surtout lorsque vous prévoyez d’utiliser de l’alcool ou d’autres produits chimiques puissants pour nettoyer votre lit d’impression.

Parfois, le nettoyage du lit peut également augmenter les problèmes liés à une mauvaise adhérence de la première couche. Dans de tels cas, l’utilisation de revêtements pourrait être d’une grande aide.

Des choses comme des rubans adhésifs, un spray temporaire et même de la colle pourraient faire l’affaire. Lorsque vous utilisez un spray, n’oubliez pas de garder les autres parties de l’imprimante à une distance de sécurité pour éviter la contamination aux mauvais endroits. Sinon, vous risquez d’endommager toute votre imprimante 3D.

Définir la distance correcte entre la buse et le lit d’impression

Définir la distance correcte entre la buse et le lit d'impression

Nous ne sommes pas encore là. Vous devez prendre soin de quelques autres choses avant de commencer à imprimer en 3D la première couche. Pour qu’une première couche solide tienne jusqu’à la fin de l’impression, vous devez mesurer la bonne distance entre la buse et le lit d’impression.

Il pourrait y avoir deux scénarios dans ce cas. Si le lit d’impression est trop éloigné de la buse, la bonne adhérence ne se produira pas.

Laisser votre première couche faiblement attachée au lit d’impression, provoquant un décalage ou même un échec d’impression. Avec une distance inférieure à la bonne distance entre la buse et le lit d’impression, le débit suffisant de filament deviendrait un défi.

La buse semblerait bloquée même si ce n’est pas le cas. Après que le lit d’impression se soit éloigné après l’achèvement de quelques couches, le filament commencerait à se déposer, rendant votre modèle 3D inutile.

Vous devez, de temps en temps, vérifier la distance entre la buse et le lit d’impression avant de commencer l’impression. Il n’est pas nécessaire de répéter l’étape à chaque fois que vous vous lancez dans une nouvelle imprimante 3D. Mais, essentiellement lorsque vous allez imprimer un modèle plus grand.

Pour régler la distance, vous pouvez soit utiliser les fonctions automatiques disponibles avec quelques-unes des imprimantes 3D. Si votre imprimante n’est pas équipée d’un nivellement automatique de la distance entre la buse et le lit, vous pouvez utiliser le morceau de papier pour effectuer les réglages manuellement.

Placez simplement le papier entre le lit de l’imprimante et la buse et ajustez la distance des deux pour que le papier puisse simplement sortir sans rayer. Cependant, le papier n’est pas toujours de la même épaisseur. Alors, faites attention à celui que vous utilisez.

Que peut-on faire d’autre ?

Comme mentionné, le papier ne peut pas être le bon choix à tout moment, vous devez garder un instrument de mesure à portée de main. Non seulement ceux-ci fournissent des résultats précis, mais vous évitez également les erreurs et les échecs d’impression. Vous pouvez utiliser une jauge d’épaisseur.

Vérifiez la vitesse de la première couche d’impression 3D

Vérifiez la vitesse de la première couche d'impression 3D

En règle générale, vous devez définir la vitesse de la première couche plus faible par rapport à la vitesse d’impression du reste de la couche.

Ceci est fait pour s’assurer que la première couche a suffisamment de temps pour coller à la plaque de construction. Si vous manquez cette partie de votre recette d’impression 3D, votre première couche peut ne pas adhérer correctement à la surface d’impression, causant suffisamment de problèmes pour l’impression restante.

Au cas où vous voudriez garder la vitesse constante pour toutes les couches, vous devez garder la vitesse qui est favorable pour l’adhérence de la première couche. Cela peut cependant augmenter le temps nécessaire pour terminer l’impression. Mais ce serait bien mieux de subir une impression ratée.

Assurez-vous donc d’utiliser le meilleur réglage qui vous aide à garder la première couche intacte et à vous installer sur la plaque de construction pour le reste des couches d’impression.

Cela vous aiderait certainement à éviter de plus gros problèmes. À l’aide de la trancheuse, vous pouvez réduire la vitesse de la première couche à quelques pourcentages. Un moyen rapide d’obtenir les résultats souhaités, n’est-ce pas ?

Comment imprimer des objets avec une zone de première couche plus petite ?

C’est une compréhension normale, plus la zone de contact est petite par rapport à l’espace de construction, plus il devient difficile de l’adhérer correctement en place.

Et, comme vous le savez, la première couche est ce dont dépend le modèle complet pour la stabilité. Par conséquent, il doit exister un moyen d’améliorer l’adhérence de la première couche d’impression 3D lors de l’impression de modèles 3D plus petits.

Alors comment le fait-on? Clair et simple, il y a deux options : bord et radeau. Le bord est comme des perles que vous modelez autour de la couche réelle pour lui donner plus d’espace pour l’adhérence. Il ressemble à un bord de chapeau et fonctionne efficacement pour atteindre l’objectif.

Un radeau, par contre, est comme une assiette. En d’autres termes, imprimez en 3D une plaque ou une plate-forme sous la première couche.

Cela pourrait améliorer considérablement l’adhérence de la première couche. Cela peut ne pas sembler très attrayant, mais cela aiderait à terminer votre impression avec succès, ce qui est le plus important.

La conclusion

Personne ne peut vous garantir un succès complet, à moins que vous n’imprimiez réellement le modèle en 3D sans aucun défaut, pratiquement.

Un certain nombre de problèmes peuvent survenir pendant que vous entreprenez des projets d’impression 3D. Mais nous pouvons toujours prendre quelques précautions supplémentaires pour éviter les problèmes attendus.

Lors de l’impression de la première couche, nous faisons souvent des erreurs stupides avec les paramètres. Ce qui, s’il était géré judicieusement, nous éviterait des échecs d’impression plus tard. Vous pouvez faire cela aussi.

Suivez la règle du pouce. Gardez vos paramètres précis et précis. Recherchez les bonnes pistes pour découvrir les problèmes qui peuvent sembler trop évidents.

Si vous prenez soin de tous ces pointeurs, vous n’aurez peut-être jamais à faire face à des problèmes souvent liés à la première couche d’impression 3D.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience de navigation. En naviguant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.